La stratégie régionale

Le littoral aquitain dispose d’une stratégie régionale de gestion du risque d’érosion côtière. Elle est issue d’une réflexion partagée entre l’Etat et les collectivités littorales réunis au sein du GIP Littoral Aquitain.

Lancée en juillet 2009 et finalisée en juin 2012, la démarche stratégique de gestion de la bande côtière s’est appuyée sur une étude menée sur les sites tests de Lacanau, Contis et Ciboure. A partir des résultats obtenus, la stratégie propose à l’ensemble des acteurs publics du littoral aquitain une vision partagée permettant de faire face aux risques d’érosion côtière. Respectueuse des principes de la stratégie nationale présentée le 2 mars 2012 par le ministère de l’Ecologie, elle traduit une ambition collective à l’échelle régionale et offre une boîte à outils pour mettre en œuvre, localement, une gestion durable de la bande côtière.

Que dit cette stratégie ?

Elle met en avant le principe de prévention, elle encourage à développer la connaissance et la culture du risque, elle engage à étudier toutes les possibilités techniques pour gérer un risque existant, sans exclusion ni tabou, notamment sur le repli stratégique. Elle offre également un cadre de gouvernance pour des prises de décisions partagées et concertées au niveau local. C’est un véritable changement de paradigme dans la gestion d’un risque littoral.

Comment est-elle organisée ?

Elle est constituée de quatre documents : une introduction générale, une présentation de la sensibilité régionale à l’érosion côtière, un document d’orientations et d’actions (pièce majeure de la stratégie régionale de gestion de la bande côtière) et un guide de l’action locale. Ces documents n’ont aucune valeur réglementaire en tant que tels mais visent cependant à orienter les politiques publiques menées en Aquitaine pour mieux gérer la bande côtière. Le cadre régional défini dans cette stratégie a vocation à être adapté et affiné par des réflexions plus locales.

Quels en sont les grands principes et actions ?

Dans le respect des politiques nationales et européennes de gestion des risques naturels, cinq grands principes sont ainsi édictés au plan régional :

  • Prévoir le risque, améliorer la connaissance et développer la culture du risque
  • Prévenir le risque
  • Gérer de façon optimale les situations existantes
  • Préparer et gérer les crises
  • Faciliter la mise en œuvre et la cohérence des actions de gestion.

Chaque grand principe est décliné en objectif et actions (pour plus d’information voir ci-contre le document d’orientations et d’actions).

Les tempêtes de l'hiver 2013-2014 sur le littoral Aquitain ont mis en évidence la nécessité d'actualiser le diagnostic de sensibilité à l’érosion côtière de la stratégie régionale. De nouveaux chiffres clés sur l'aléa érosion et les enjeux menacés à l'échelle du littoral Aquitain ont donc été produits par l'Observatoire de la Côte Aquitaine et le GIP Littoral Aquitain.

Dernières actualités & veille médias

A la une

Journée Aménagement Durable des Stations : « En vacances, on oublie sa voiture »

Près de 90 personnes issues du partenariat  littoral se sont réunies le 6 juillet dernier à Marcheprime à l’occasion de la journée « En vacances, on oublie sa voiture » afin de continuer à réfléchir aux nouveaux modèles d’aménagement. A l’instar des conférences thématiques précédentes sur la réversibilité des aménagements et l’hôtellerie de plein-air, ...

Plus d'informations

07/07/2017
La côte sableuse pourrait perdre 50 mètres et la côte rocheuse 27 mètres d’ici 2050. Dans cette bande de terre gagnée naturellement par la mer, 5 800 logements sont menacés. Ces données confirment la très grande sensibilité à moyen terme du littoral aquitain au recul du trait de côte. La grande majorité de ces logements (5 220) sont aujourd’hui situés derrières des protections. Mais la pérennité...
21/06/2017
La troisième édition de Films & Companies, le festival international dédié aux contenus vidéos d'entreprises et institutionnels en France, vient de consacrer les meilleures créations. Le festival a réuni plus de de 400 festivaliers à La Baule les 30, 31 et 1er juin derniers. 201 films en compétition ont été visionnés par le jury présidé par Robin Leproux. Le prix principal Web TV - Webdoc a...