Les tempêtes de l'hiver 2013/2014

La succession des tempêtes sur le littoral aquitain entre décembre 2013 et mars 2014 a provoqué de nombreux dommages aux équipements, des érosions dunaires et un abaissement sensible au niveau des plages

 

L’ensemble des acteurs aquitains se sont fortement mobilisés pour faire face à cette situation inédite :

  • L’Etat, le Conseil régional et les Conseils généraux pour l’accompagnement des collectivités dans la remise en état des ouvrages de protection et la remise en tourisme du littoral,
  • Le GIP Littoral Aquitain entre Janvier et Mars avec la remontée d'information sur les dégâts a l'attention de l’Etat et aux collectivités territoriales,
  • L'Observatoire de la Côte Aquitaine dans l’appui aux services de l’Etat et aux collectivités par des avis et expertises afin de faciliter la prise de décision,
  • La sphère scientifique et technique dans la mesure, l’analyse et l’explication des phénomènes observés cet hiver.


Lacanau  océan,  Janvier  2014

Un bilan pour expliquer les phénomènes climatiques et l'érosion de la côte

Missionné par ses membres fondateurs, l'Etat et la Région Aquitaine, auxquels se sont joints les trois départements côtiers et le syndicat Mixte du bassin d'Arcachon (SIBA), l’Observatoire a suivi sur le littoral aquitain ces événements tempétueux à l’origine de fortes vagues, de vents importants ou encore de surcotes, qui peuvent occasionner des érosions de la plage et de la dune, des mouvements de terrain, des submersions marines...

Ces évènements ont provoqué d'importants dégâts et ont fortement traumatisé le littoral, avec de très vives inquiétudes parmi les populations et les responsables. L'Observatoire de la Côte Aquitaine a donc été chargé d'étudier ce phénomène et a tiré les premiers enseignements de ces intempéries sur la stabilité du trait de côte : un bilan complet des tempêtes survenues entre décembre 2013 et mars 2014 a été publié en Novembre 2014 (rapport BRGM-63797).

De même, dans une note en date du 12 novembre 2014, l’ONF pour l’Observatoire de la Côte Aquitaine fait le constat que l’abaissement des plages cet hiver n’a pas été complétement compensé par les apports estivaux ou que les bermes reconstituées cet été ont déjà été érodées par les premières houles de l’automne entrainant d’ores et déjà des érosions dunaires. Cette situation anormale fait craindre une vulnérabilité particulière des dunes et équipements littoraux aux éventuelles tempêtes hivernales.

Pour répondre sur le moyen et long terme aux questions posées par l’érosion côtière chronique, la stratégie régionale de gestion de la bande côtière prévoit l’élaboration de stratégies locales sur 7 secteurs prioritaires.

Un retour d’expérience de la gestion de ces événements est en cours de réalisation par le GIP Littoral Aquitain, et est prévu pour la fin de l'année 2017. Il a pour but de consolider l’ensemble des connaissances acquises et de porter un regard sur la gestion des événements en en tirant le maximum d’enseignements pour la gestion future. Avec pour objectif l'amélioration des politiques publiques, de leur application, il permettra la constitution d'une trace durable pour la mémoire collective et sa diffusion.

Dernières actualités & veille médias

A la une

Relance du Comité national de gestion du trait de côte

La Présidence du groupe de suivi de la stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte a été proposée par le Ministre de l'environnement à Stéphane Buchou, Député de la Vendée. La première réunion du groupe de travail national se tiendra le 30 janvier 2018, pour amorcer les actions prévues au programme d'actions 2017-2019 de la stratégie nationale. 

Pour rappel, la stratégie nationale est articulée autour de quatre axes : A) Développer et partager la connaissance sur le trait de côte ; B) Élaborer et mettre en œuvre des stratégies territoriales partagées ; C) Développer les démarches expérimentales sur les territoires littoraux pour faciliter la recomposition spatiale ; D) Identifier les modalités d’intervention financière.

Plus d'informations

 

 

13/03/2018
Les 6 et 7 mars 2018, le GIP Littoral Aquitain a participé au 3ème congrès transfrontalier Uhinak sur le littoral et le changement climatique, à Irun. Cela a été l’occasion de présenter les premiers résultats de l’étude du GIP sur l’actualisation du diagnostic de sensibilité de la stratégie régionale de gestion de la bande côtière. Cette stratégie régionale, qui définit une vision partagée entre...
09/03/2018
Une des actions identifiées dans le cadre de l'étude ADS porte sur le Coeur du Penon. Pour aller plus loin sur la faisabilité juridique, technique et financière d'un tel projet, la commune recherche un prestataire capable de l'accompagner. La consultation est accessible sur le site marchespublic.landespublic.org. Les offres sont attendues pour le 21 mars. Pour en savoir plus