Le suivi du trait de côte et l'Observatoire de la Côte Aquitaine

Le littoral aquitain, qui s’étend sur près de 270 km, est divisé en deux entités distinctes : la côte sableuse au nord du Cap St Martin à Biarritz, et la côte rocheuse au sud. Le risque d’érosion n’y est pas le même : sur la côte sableuse, on parle d’un aléa érosion marine, et sur la côte rocheuse d’un aléa mouvement de falaise. Cependant, qu’il soit marin ou lié à un mouvement de falaise, le recul du trait de côte est inéluctable et généralement irréversible.

L’Observatoire de la Côte Aquitaine, initié en 1996, est un outil d’aide à la décision pour la gestion et l’aménagement du littoral aquitain.

Son objectif de mettre à la disposition de la population des informations relatives à l’érosion côtière et à la submersion marine. Ses actions sont multiples : mesures, suivis, expertises, diffusion des données et information…

L’Observatoire de la Côte Aquitaine est porté par deux opérateurs techniques que sont le BRGM et l’ONF, et co-financé par l’Europe (FEDER), l’État, la Région Nouvelle-Aquitaine, les départements de la Gironde, des Landes, des Pyrénées-Atlantiques et le Syndicat intercommunal du bassin d’Arcachon (SIBA). Un travail en étroite collaboration est mené avec le GIP Littoral Aquitain et les universités de Bordeaux (unité mixte de recherche EPOC), et de Pau et des Pays de l’Adour (laboratoire SIAME) ainsi que le Centre de la mer de Biarritz (programme ERMMA).

Pour en savoir plus, visiter le site internet de l'Observatoire de la Côte Aquitaine.

Le suivi régulier du trait de côte a permis à l'Observatoire de la Côte Aquitaine de produire en 2011 une première projection des reculs du trait de côte aux horizons 2020 et 2040 (rapport BRGM-59095). Sur la base de cette connaissance de l'aléa, le GIP Littoral Aquitain a produit en 2012 la stratégie régionale de gestion de la bande côtière. Les reculs majeurs observés lors des tempêtes de l'hiver 2013/2014 ont rendu obsolète cette connaissance. Le GIP Littoral Aquitain a donc demandé à L'Observatoire de la Côte Aquitaine d'actualiser ses projections. Les nouveaux traits de côte prospectifs 2025 et 2050 ont été présentés en décembre 2016 (rapport BRMG-66277).

Dernières actualités & veille médias

A la une

Relance du Comité national de gestion du trait de côte

La Présidence du groupe de suivi de la stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte a été proposée par le Ministre de l'environnement à Stéphane Buchou, Député de la Vendée. La première réunion du groupe de travail national se tiendra le 30 janvier 2018, pour amorcer les actions prévues au programme d'actions 2017-2019 de la stratégie nationale. 

Pour rappel, la stratégie nationale est articulée autour de quatre axes : A) Développer et partager la connaissance sur le trait de côte ; B) Élaborer et mettre en œuvre des stratégies territoriales partagées ; C) Développer les démarches expérimentales sur les territoires littoraux pour faciliter la recomposition spatiale ; D) Identifier les modalités d’intervention financière.

Plus d'informations

 

 

13/03/2018
Les 6 et 7 mars 2018, le GIP Littoral Aquitain a participé au 3ème congrès transfrontalier Uhinak sur le littoral et le changement climatique, à Irun. Cela a été l’occasion de présenter les premiers résultats de l’étude du GIP sur l’actualisation du diagnostic de sensibilité de la stratégie régionale de gestion de la bande côtière. Cette stratégie régionale, qui définit une vision partagée entre...
09/03/2018
Une des actions identifiées dans le cadre de l'étude ADS porte sur le Coeur du Penon. Pour aller plus loin sur la faisabilité juridique, technique et financière d'un tel projet, la commune recherche un prestataire capable de l'accompagner. La consultation est accessible sur le site marchespublic.landespublic.org. Les offres sont attendues pour le 21 mars. Pour en savoir plus