Héritage MIACA

De 1967 à 1988, la Mission interministérielle pour l’aménagement de la côte aquitaine (MIACA) est chargée de définir l’aménagement touristique du littoral aquitain. Les actions menées lors de ces deux décennies ont largement profilé le littoral aquitain dans sa configuration actuelle.

En Gironde et dans les Landes, l’objectif est d’intégrer l’exploitation touristique dans le développement économique et social du territoire alors qu’au Pays basque, il a pour but d’améliorer l’organisation urbaine de l’agglomération côtière. La MIACA s’est appuyée pour cela sur une politique foncière active et un programme général d’équipement et de services. Cette Mission a bénéficié d’une ligne spécifique du budget national, considérée aujourd’hui comme généreuse au regard des budgets des pouvoirs publics qui subissent actuellement des coupes budgétaires, rendant plus difficile la mise en œuvre de leurs projets.

Il a cependant été constaté qu’il n’existe pas d’étude exhaustive sur les actions, les résultats et l’héritage de la MIACA. Aucune synthèse partagée, ni d’inventaire ne peuvent servir de bilan à ce jour.

 

Projet sur l’héritage MIACA

L’objectif du projet est d’identifier le patrimoine issu de l’action de la MIACA afin de proposer des pistes d’évolution à partir de situations locales diverses.

Concrètement, ce projet permettra de :

  • dresser un bilan de l’action de la MIACA sous la forme d’un mémento ;
  • caractériser l’héritage de la MIACA en créant une base de données Heritage_MIACA sous un système d’informations géoréférencées (SIG) ;
  • recueillir la perception des usagers sur la valeur des aménagements de la MIACA ;
  • réaliser une étude de la confrontation des aménagements MIACA à l’épreuve des mutations actuelles ;
  • mettre en évidence sous la forme d’une étude de cas, des préconisations selon les enjeux identifiés du patrimoine MIACA ;
  • présenter des scénarios d’évolutions urbaines du patrimoine MIACA à l’échelle locale ;
  • dégager des principes d’aménagements relatifs au patrimoine MIACA à l’échelle régionale ;
  • rédiger une thèse intitulée "Entre patrimo ine et projet : les mutations urbanistiques contemporaines des stations balnéaires conçues à l’époque de la MIACA " ;
  • produire un documentaire sur les témoignages de la MIACA et les enjeux de son patrimoine pour l’avenir ;
  • communiquer sur le patrimoine de la villégiature du littoral aquitain par l’organisation de journées thématiques, la rédaction d’articles, la participation à des expositions sur le patrimoine de la villégiature français et/ou étranger, etc.

Ce projet démarré depuis juillet 2014 sous la forme d’une convention industrielle de formation par la recherche (CIFRE) se traduit par l’accueil d’une salariée-doctorante pour une durée de 3 ans. Les travaux de  recherche s'inscrivent dans les actions partenariales du PDDLA et font l’objet d’un co-encadrement par le GIP Littoral Aquitain et le laboratoire public de recherche Aménagement, Développement, Environnement, Santé et Sociétés (ADESS-Université Michel Montaigne). Ce projet de thèse est soutenu par l’Association Nationale de la Recherche et de la Technologie, le Conseil général de la Gironde, le Conseil régional d'Aquitaine et enfin la Fondation de France dans le cadre de l’appel à projet « Quels littoraux pour demain ? ».

Dernières actualités & veille médias

A la une

Panneaux de baignade : concilier obligations réglementaires et lisibilité des informations 

Durant la période de surveillance des plages, les collectivités ont une obligation réglementaire d’affichage d'informations en termes de qualité des eaux de baignade et de surveillance et secours. Dans le cadre de la mission réalisée en partenariat avec l’Agence de l’Eau Adour Garonne, un projet visant à rendre plus lisible les informations sur la baignade et disposer d’un panneau communicant et facilement identifiable par les visiteurs a été mis en place par le GIP Littoral et ses partenaires. Un groupement de commande a ainsi permis à plusieurs collectivités de bénéficier de prix attractifs. 

​Trois types de panneaux ont été conçus  : un panneau vitrine au niveau du poste de secours permettant l’affichage des arrêtés et documents obligatoires ; un panneau tryptique installé sur la tête de plage et sur lequel les MNS mettent à jour les informations obligatoires en matière de surveillance. Ce panneau dispose d’un support amovible hors surveillance indiquant que la plage est non surveillée. Enfin, un panneau d’accès secondaire a également été conçu. 

Lien vers la page internet détaillant le projet 

 

 

24/07/2018
Dans le cadre du renouvellement du projet littoral et de sa gouvernance à l’échelle Nouvelle-Aquitaine, s’est déroulé le 5 juillet à Rochefort un séminaire thématique autour du défi de la préservation des territoires littoraux. Deuxième d’une série de quatre qui se poursuivent tout au long de l’année 2018, il a permis de réunir près de 80 personnes issues de toute la façade régionale. Ce temps...
20/06/2018
Dans le cadre du renouvellement du projet littoral et de sa gouvernance à l’échelle Nouvelle-Aquitaine, s’est déroulé le 31 mai dernier un séminaire thématique autour du défi de l’attractivité des territoires littoraux. Premier d’une série de quatre qui se tiendront tout au long de l’année 2018, il a permis de réunir près de 110 personnes issues de toute la façade régionale. Ce temps privilégié a...