Héritage MIACA

De 1967 à 1988, la Mission interministérielle pour l’aménagement de la côte aquitaine (MIACA) est chargée de définir l’aménagement touristique du littoral aquitain. Les actions menées lors de ces deux décennies ont largement profilé le littoral aquitain dans sa configuration actuelle.

En Gironde et dans les Landes, l’objectif est d’intégrer l’exploitation touristique dans le développement économique et social du territoire alors qu’au Pays basque, il a pour but d’améliorer l’organisation urbaine de l’agglomération côtière. La MIACA s’est appuyée pour cela sur une politique foncière active et un programme général d’équipement et de services. Cette Mission a bénéficié d’une ligne spécifique du budget national, considérée aujourd’hui comme généreuse au regard des budgets des pouvoirs publics qui subissent actuellement des coupes budgétaires, rendant plus difficile la mise en œuvre de leurs projets.

Il a cependant été constaté qu’il n’existe pas d’étude exhaustive sur les actions, les résultats et l’héritage de la MIACA. Aucune synthèse partagée, ni d’inventaire ne peuvent servir de bilan à ce jour.

 

Projet sur l’héritage MIACA

L’objectif du projet est d’identifier le patrimoine issu de l’action de la MIACA afin de proposer des pistes d’évolution à partir de situations locales diverses.

Concrètement, ce projet permettra de :

  • dresser un bilan de l’action de la MIACA sous la forme d’un mémento ;
  • caractériser l’héritage de la MIACA en créant une base de données Heritage_MIACA sous un système d’informations géoréférencées (SIG) ;
  • recueillir la perception des usagers sur la valeur des aménagements de la MIACA ;
  • réaliser une étude de la confrontation des aménagements MIACA à l’épreuve des mutations actuelles ;
  • mettre en évidence sous la forme d’une étude de cas, des préconisations selon les enjeux identifiés du patrimoine MIACA ;
  • présenter des scénarios d’évolutions urbaines du patrimoine MIACA à l’échelle locale ;
  • dégager des principes d’aménagements relatifs au patrimoine MIACA à l’échelle régionale ;
  • rédiger une thèse intitulée "Entre patrimo ine et projet : les mutations urbanistiques contemporaines des stations balnéaires conçues à l’époque de la MIACA " ;
  • produire un documentaire sur les témoignages de la MIACA et les enjeux de son patrimoine pour l’avenir ;
  • communiquer sur le patrimoine de la villégiature du littoral aquitain par l’organisation de journées thématiques, la rédaction d’articles, la participation à des expositions sur le patrimoine de la villégiature français et/ou étranger, etc.

Ce projet démarré depuis juillet 2014 sous la forme d’une convention industrielle de formation par la recherche (CIFRE) se traduit par l’accueil d’une salariée-doctorante pour une durée de 3 ans. Les travaux de  recherche s'inscrivent dans les actions partenariales du PDDLA et font l’objet d’un co-encadrement par le GIP Littoral Aquitain et le laboratoire public de recherche Aménagement, Développement, Environnement, Santé et Sociétés (ADESS-Université Michel Montaigne). Ce projet de thèse est soutenu par l’Association Nationale de la Recherche et de la Technologie, le Conseil général de la Gironde, le Conseil régional d'Aquitaine et enfin la Fondation de France dans le cadre de l’appel à projet « Quels littoraux pour demain ? ».

Dernières actualités & veille médias

A la une

Relance du Comité national de gestion du trait de côte

La Présidence du groupe de suivi de la stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte a été proposée par le Ministre de l'environnement à Stéphane Buchou, Député de la Vendée. La première réunion du groupe de travail national se tiendra le 30 janvier 2018, pour amorcer les actions prévues au programme d'actions 2017-2019 de la stratégie nationale. 

Pour rappel, la stratégie nationale est articulée autour de quatre axes : A) Développer et partager la connaissance sur le trait de côte ; B) Élaborer et mettre en œuvre des stratégies territoriales partagées ; C) Développer les démarches expérimentales sur les territoires littoraux pour faciliter la recomposition spatiale ; D) Identifier les modalités d’intervention financière.

Plus d'informations

 

 

13/03/2018
Les 6 et 7 mars 2018, le GIP Littoral Aquitain a participé au 3ème congrès transfrontalier Uhinak sur le littoral et le changement climatique, à Irun. Cela a été l’occasion de présenter les premiers résultats de l’étude du GIP sur l’actualisation du diagnostic de sensibilité de la stratégie régionale de gestion de la bande côtière. Cette stratégie régionale, qui définit une vision partagée entre...
09/03/2018
Une des actions identifiées dans le cadre de l'étude ADS porte sur le Coeur du Penon. Pour aller plus loin sur la faisabilité juridique, technique et financière d'un tel projet, la commune recherche un prestataire capable de l'accompagner. La consultation est accessible sur le site marchespublic.landespublic.org. Les offres sont attendues pour le 21 mars. Pour en savoir plus