Etude sur l’organisation de l’espace

A la fin de l’année 2012, la mise en œuvre d’une « Etude prospective sur l’organisation de l’espace littoral » a été identifiée comme l’une des missions prioritaires par les membres du GIP Littoral Aquitain.

L’objectif premier de cette troisième étude prospective (après celle sur le tourisme littoral et celle sur l'érosion) est d’abord de pouvoir enrichir la boite à outils que fournit le groupement à ses membres et partenaires et de proposer une intégration globale de l’ensemble des études et chantiers menés depuis 2009.  Ainsi, pendant 2 ans, le partenariat du GIP Littoral Aquitain, accompagné par les 9 territoires de Scot, a animé un travail de réflexion sur les grands enjeux d’aménagement du littoral aquitain. C’est avant tout une démarche de dialogue, sans visée réglementaire entre élus, services de l’Etat,  techniciens et acteurs locaux sur les questions d’aménagement durable de l’espace. Elle a permis d'aboutir à une vision partagée et souhaitable du littoral aquitain en conciliant les spécificités locales et les enjeux de dimension régionale. L’étude devra également constituer une base à l’actualisation du Plan de Développement Durable du Littoral Aquitain.

Objectifs et principes

La méthodologie et les contenus de travail, validés en octobre 2012, ont mis en avant la nécessité de repérer et de caractériser et hiérarchiser en vue de ​définir une vision consolidée et hiérarchisée des enjeux d’aménagement et de protection. Quatre étapes de travail préalables ont été nécessaires pour aboutir à cette vision générale :

  • l’élaboration d’une note d’enjeux à dire d’experts : cette mission a été confiée à un groupement d’experts dans le cadre d’un marché d’étude ;
  • la caractérisation des dynamiques territoriales : ce travail, réalisé en partenariat avec les Agences d’urbanisme d’Aquitaine (Audap et A’urba) et l’Adacl, a permis de dresser un portrait dynamique du littoral aquitain avec la production d’éléments cartographiques et statistiques communs.
  • le repérage des enjeux dans les documents de planification : le GIP littoral aquitain s’est attaché à la lecture de l’ensemble des documents de planification et stratégiques (Scot, schémas régionaux, départementaux, etc). Le travail a été capitalisé sous la forme de fiches de lectures reprennant les grands enjeux de chaque territoire.
  • la définition des enjeux des espaces naturels agricoles et forestiers (NAF).

 

 

Synthèse des enjeux

L’ensemble des contenus a été synthétisé dans un rapport sur les enjeux d’organisation de l’espace du littoral aquitain. Il s’organise autour de cinq grands chapitres thématisés en lien avec les problématiques spécifiques de l’aménagement du territoire du littoral aquitain. Il s’est agi de dessiner un portrait précis du littoral aquitain visant à mettre en avant des évolutions plutôt qu’un état des lieux figé. Chaque chapitre se conclut par une sélection des grands enjeux thématiques. 

  • Les dynamiques démographiques et résidentielles

La structuration de la population littorale aquitaine est en expansion et en mutation, avec des populations « plus urbaines », plus exigeantes en termes d’équipements, plus ou moins vieillissantes suivant leur éloignement à la frange littorale. La gestion de l’attractivité et de la complémentarité entre les territoires se dégagent comme principal enjeu pour l’avenir. 

-Quelle démographie à 2040 ?

-Quelles armatures pour l’accueil des populations ?

-Habiter le littoral aquitain en 2040 : où ? comment ?

 

  • Les espaces naturels, agricoles et forestiers

Avec près de  90 % de son occupation du sol dédiée aux espaces naturels agricoles et forestiers, le littoral aquitain s’impose comme un littoral tourné vers la nature.Sa caractéristique principale réside dans l’importance de sa couverture forestière qui correspond à 65 % du territoire. L’approche générale ne doit pas masquer une réalité plus contrastée localement en raison d’une localisation spécifique de ces espaces naturels agricoles et forestiers selon leur distance à la mer. A l’instar de ce qui se passe à l’échelle des littoraux métropolitains, les territoires du littoral aquitain présentent un niveau d’artificialisation important dans les espaces les plus proches du rivage. Face aux pressions constantes dont  les espaces NAF sont l’objet, la prise en compte et la reconnaissance du caractère stratégique de ces grandes entités éco-paysagères en matière d’aménagement sur le long terme sont des enjeux primordiaux.

-Espaces naturels, agricoles et forestiers – Composer avec la nature ?

 

  • Les risques naturels

Les deux principaux aléas sont l’érosion côtière et le phénomène de submersion marine.

-Risques naturels – Composer avec la nature ?

 

  • Le développement économique 

En Aquitaine, peu d’emplois sont en lien direct avec la mer. En revanche, la proximité de la façade atlantique influe sur de nombreux secteurs par le biais de l’activité touristique et par celui de l’attractivité résidentielle. Si son incidence est bien réelle, elle est néanmoins difficilement mesurable. Les activités maritimes, les activités portuaires, la pêche, ou encore l’aquaculture constituent un enjeu important en terme économique, mais aussi au plan de l’environnement et de l’aménagement du territoire. Ainsi, si les structures économiques des territoires littoraux sont initialement bâties sur les aménités et les ressources locales,  des bouleversements structurels semblent à l’heure actuelle à l’œuvre sur certains grands territoires. Semble donc émerger, à l’échelle de la façade aquitaine, un certain rééquilibrage de la structure économique. Cette banalisation économique, liées à l’ouverture croissante des territoires vers une économie de marché intégrée, met progressivement fin à l’exceptionnalité de la façade littorale.

-Economie littorale/économie du littoral : quels équilibres à 2040 ? 

 

  • Les mobilités

Concernant les mobilités quotidiennes des résidents du littoral aquitain, de grandes disparités se font jour dans l’accès à un service alternatif à la voiture. Les territoires de Scot ont à répondre à des problématiques de mobilités qui dépassent largement leur seul périmètre. Les principales infrastructures de transports ont été aménagées et calibrées au regard de la vocation touristique du littoral aquitain. Le littoral aquitain se trouve face à un dilemme : faut-il poursuivre l’amélioration des infrastructures routières pour pallier aux difficultés de circulation, au risque d’accroître le phénomène de périurbanisation… ou faut-il investir sur le développement et l’amélioration des offres de transports alternatifs à la voiture individuelle ? Qu’il s’agisse de la grande accessibilité du territoire, ou de la gestion des mobilités quotidiennes. Cette situation interpelle fortement l’articulation entre offres urbaines/ offres interurbaines, en particulier les interconnexions entre littoral et rétro-littoral, ainsi que les périmètres de déploiement des offres urbaines. Concernant les mobilités estivales et celles des excursionnistes sur le littoral aquitain : une préoccupation des collectivités, mais l’absence de données fiables pour poser un diagnostic sérieux. Les offres ponctuelles, le renforcement de services, les navettes gratuites se multiplient en saison pour répondre à l’augmentation de la population. Chaque territoire imagine à son échelle et selon ses moyens, son propre service. Une meilleure connaissance des pratiques de mobilité touristique aiderait à reformuler des offres pour répondre à leur besoins sans fragiliser le système de mobilité du territoire.

-quelles mobilités pour le littoral aquitain demain ?

 

  • Des enjeux transversaux

Dans le souci de dépasser l’approche thématique, une relecture globale et croisée a permis de dégager les 5 grands enjeux transversaux en matière d’organisation de l’espace du littoral aquitain.

-Une gestion de la croissance démographique et de l’évolution des populations sur le littoral aquitain permettant de maîtriser les impacts du développement tout en répondant à leurs besoins.

-La préservation de l’image de grande nature du littoral aquitain, élément fondamental et garant des grands équilibres (territoriaux, environnementaux, paysagers, économiques et culturels).

-La préservation des ressources et la prise en compte des risques dans l’aménagement des territoires comme des opportunités pour une organisation de l’espace littoral plus durable.

-Le maintien de l’équilibre entre économie littorale et économie du littoral en lien avec les ressources, pour garantir la diversité des moteurs économiques et la complémentarité entre les territoires.

-Une articulation renforcée entre les différentes échelles de l’aménagement et de la planification pour organiser au mieux les espaces du littoral aquitain.

 

  • Premières actions

-La mise en oeuvre de deux actions prioritaires : la connaissance autour des spécificités du foncier littoral et de la démographie littorale.

-La poursuite de la prospective sur les espaces naturels, agricoles et forestiers dans le cadre du groupe thématique NAF.

-La mise en œuvre de l’action visant l’amélioration de l’accessibilité des plages soumises à la fréquentation d’une agglomération.

Dernières actualités & veille médias

A la une

Nouvelle étape pour l’Aménagement Durable de Seignosse 

Le comité de pilotage final de l’étude préalable Aménagement Durable des Stations s’est tenu le 29 septembre à Seignosse. Après 14 mois d’étude, le maire a pu remercier l’ensemble des partenaires et acteurs qui se sont fortement mobilisés tout au long de la démarche ; il a également rappelé les temps de concertation mis en place en direction de la population : concertation de rue, réunion publique, animation du blog Seignosse 2030 …

Grâce au soutien d’un groupement de bureaux d’étude constitué d’INterland ; Letsgrow ; Soliha et LTDBS, la commune dispose aujourd’hui d’une vision de long terme ; et ce sont 4 axes d’intervention prioritaires qui ont été identifiés comme permettant d’enclencher le projet de territoire :  le cœur du Penon et l’entrée de plage ; la promenade de la dune du Penon aux Bourdaines ; une valorisation des étangs et enfin un plan d‘action pour les copropriétés privées de Seignosse Océan. Après l’étude, vient aujourd’hui le temps de la mise en œuvre des projets, et la commune a rappelé son souhait de poursuivre ce travail de manière partenariale en associant l’ensemble des parties prenantes.  

Plus d'informations

19/09/2017
Les actes de la journée ADS du 6 juillet 2017 «en vacances, on oublie sa voiture» sont désormais disponibles. Intermodalité, innovations, aménagement, connaissance, retrouvez l’ensemble des réflexions et des échanges autour des nouvelles mobilités littorales. Pour en savoir plus : le programme , l'essentiel de la journée , les Actes .
12/09/2017
Le 12 juillet dernier, les partenaires des projets plans plages de Gastes et Cap de l'Homy ont pu découvrir, lors des inaugurations, les aménagements réalisés dans le cadre de la requalification de ces sites landais. Ces rencontres ont également été l'occasion de faire un point d'étape sur les actions collectives menées par le GIP d'une part en faveur d'une meilleure prise en compte de la glisse...