Occupation du sol

Pour les acteurs de l'aménagement du territoire, les cartes d'occupation du sol sont des outils indispensables. Afin d’alimenter les projets de prospectives territoriales et notamment l’Etude sur l’organisation de l’espace, le GIP Littoral Aquitain s’est engagé en 2012 dans la production d'une occupation du sol littorale actualisée.  

Cette donnée géographique est au service des territoires, notamment au moment de l’élaboration ou de l'évaluation des Scots. Elle  bénéficie d’un large moyen de diffusion avec la plateforme d’échange PIGMA.

Journée Occupation du sol littorale - 18 Novembre 2013

Une demi-journée thématique « Occupation du sol littorale » destinée à informer les élus et techniciens des collectivités territoriales du littoral travaillant dans les champs de l’aménagement, du tourisme, de l’environnement s’est déroulée le 18 novembre 2013.

Elle a permis de renforcer le partenariat interne et de montrer concrètement les applications possibles de la base de données comme un outil au service des territoires, une aide à la gestion et à la prise de décision en matière d’environnement et d’aménagement du territoire.

Pour ce faire, 3 orientations ont guidé l’organisation de la demi-journée :

Diffuser la donnée auprès des élus et techniciens du partenariat littoral

Au regard de la pluralité des usages, besoins et méthodes d’analyse, il convient de pouvoir conforter la continuité de l’information auprès des élus et techniciens et de l’actualiser. 

L’objectif visé est que chacun puisse prendre la mesure de ce qu’il est possible de faire et de sensibiliser chaque acteur à l’intérêt de prendre en compte  la donnée dans l’élaboration ou le suivi des documents de planification (Scot et PLU), notamment pour les champs suivants :

  • évolution de l’urbanisation, consommation des espaces non artificialisés, habitat...,
  • définition locale de trames vertes et bleues,
  • gestion et dynamique des risques,
  • études foncières,
  • observation et actualisation des connaissances, etc.

La remontée de premières expériences d’utilisation de la donnée dans le cadre aquitain 

Depuis 2012, certains acteurs tels que le GIP Atgeri pour le compte de l’Etat et du Conseil régional d’Aquitaine, le GIP Littoral Aquitain ou encore le Syndicat mixte du Scot de l’Agglomération de Bayonne et du Sud des Landes ont commencé à exploiter la donnée afin de nourrir leurs réflexions territoriales.

La journée thématique vise donc à illustrer les utilisations par la présentation de cas concrets et de valoriser les démarches et projets engagés, à savoir :

  • GIP Atgéri : observatoire des espaces naturels, agricoles, forestiers et urbains,
  • GIP Littoral Aquitain : exemples d’identification d’entités éco-paysagère littorales,
  • Scot de l’Agglomération de Bayonne et du Sud des Landes : suivi des évolutions urbaines,
  • Conseil régional d’Aquitaine : travail d’extension de la donnée en partenariat avec la plateforme PIGMA.

Ces présentations ont permis, en fonction des objectifs poursuivis par chacun, de mettre en avant des méthodes d’analyses différentes, de mettre en lumière les points forts / points faibles de la donnée, les besoins émergents et les perspectives d’évolution.

L’ouverture des réflexions par un retour d’expériences hors Aquitaine

Certains territoires en France, pionniers dans l’acquisition et l’utilisation de modèles d'occupation du sol, ont pu témoigner de l’intérêt de la donnée sur le long terme.

Le choix des intervenants s’est porté sur la Région Nord Pas de Calais (Mission de l’aménagement régional) et l’Agence de développement de Boulogne (structure porteuse du Scot de Boulogne) en raison d’une pratique de modèles d'occupation du sol et des SIG depuis plus de 20 ans.

  • Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais : un outil au service du dialogue territorial (évolutions de la donnée, outil intégré au service de stratégies territoriale et foncière)
  • Agence de développement de Boulogne : utilisation du modèle d'occupation du sol dans l’élaboration du Scot, son évaluation et le suivi de la consommation foncière.

Porteuses d’un discours commun sur la nécessité d’assurer une complémentarité des approches, du niveau régional au niveau local, ces deux interventions ont permis de montrer la nécessité pour les collectivités et les acteurs publics de disposer de méthodologies et de nomenclatures homogènes afin de pouvoir dialoguer entre différentes échelles de territoire pour alimenter les réflexions territoriales, notamment en matière foncière.

Dernières actualités & veille médias

A la une

Journée Aménagement Durable des Stations : « En vacances, on oublie sa voiture »

Près de 90 personnes issues du partenariat  littoral se sont réunies le 6 juillet dernier à Marcheprime à l’occasion de la journée « En vacances, on oublie sa voiture » afin de continuer à réfléchir aux nouveaux modèles d’aménagement. A l’instar des conférences thématiques précédentes sur la réversibilité des aménagements et l’hôtellerie de plein-air, ...

Plus d'informations

07/07/2017
La côte sableuse pourrait perdre 50 mètres et la côte rocheuse 27 mètres d’ici 2050. Dans cette bande de terre gagnée naturellement par la mer, 5 800 logements sont menacés. Ces données confirment la très grande sensibilité à moyen terme du littoral aquitain au recul du trait de côte. La grande majorité de ces logements (5 220) sont aujourd’hui situés derrières des protections. Mais la pérennité...
21/06/2017
La troisième édition de Films & Companies, le festival international dédié aux contenus vidéos d'entreprises et institutionnels en France, vient de consacrer les meilleures créations. Le festival a réuni plus de de 400 festivaliers à La Baule les 30, 31 et 1er juin derniers. 201 films en compétition ont été visionnés par le jury présidé par Robin Leproux. Le prix principal Web TV - Webdoc a...