Tourisme social et foncier

Le littoral aquitain a été fortement marqué par les actions menées par la MIACA dans les années 60. Grâce à un programme d’aménagement ambitieux des territoires côtiers, elle a permis de valoriser les atouts du territoire, notamment sur le plan touristique et de se prémunir d’atteintes irréversibles concernant l’environnement et le paysage.

Ce programme d’aménagement a notamment été marqué par l’implantation de villages vacances et de centres de vacances, pour garantir l’accès des zones littorales à tous. En accord avec les élus locaux, la MIACA a donné une large place au tourisme social en installant  à la fois des établissements appartenant aux collectivités, à de grandes associations et à des comités d’entreprises.

Aujourd’hui, certains équipements des stations aménagées dans ce cadre vieillissent et ne répondent plus aux attentes des clients, et les associations et syndicats n’ont plus les mêmes moyens financiers et humains. Avec un foncier de plus en plus rare et des tensions environnementales croissantes, l’activité touristique sociale doit désormais évoluer afin de se maintenir.

L’étude sur les enjeux du tourisme social et foncier

Le maintien de la vocation sociale du littoral aquitain fait l’objet d’une demande forte des élus locaux notamment exprimée dans l’axe 2 « économie emploi » du PDDLA.

Une des premières actions du GIP Littoral Aquitain en matière de tourisme a été le lancement d’une réflexion prospective sur le tourisme. L’Etude prospective tourisme, rendue publique en 2013, a permis de définir des orientations régionales et des propositions d’actions opérationnelles permettant de répondre aux enjeux du tourisme futur. Les membres du GIP ont souhaité s’appuyer sur ce travail prospectif pour identifier des actions prioritaires et ciblées en matière de tourisme : c’est dans ce cadre qu’ils ont choisi de mener une action en direction du foncier des sites de tourisme social en 2014, en s’appuyant sur l’étude menée par le Conseil régional d’Aquitaine en 2012/2013.

L'étude a permis d’identifier les enjeux propres au secteur du tourisme social : enjeu social, mais également économique, notamment par rapport aux clientèles familiales qui constituent aujourd’hui une part importante des touristes aquitains. Elle a également permis de mieux connaître la situation et appréhender l’avenir des équipements situés sur le littoral aquitain, et comprendre ce qui bloque leur reconversion.

Un rapport et une cartographie des sites de tourisme social ont été produits et plusieurs orientations et préconisations d’aménagement ont été proposées afin de permettre à ces espaces de retrouver une fonction au sein des territoires.

Cette étude a permis de prioriser les actions à conduire et les moyens à mobiliser au niveau régional, le travail du GIP est maintenant d’identifier les projets de reconversion les plus adaptés en fonction des spécificités de chaque site, d’accompagner les communes qui le souhaitent et de mener une réflexion globale sur l’évolution du champ du tourisme social.

Dernières actualités & veille médias

A la une

Relance du Comité national de gestion du trait de côte

La Présidence du groupe de suivi de la stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte a été proposée par le Ministre de l'environnement à Stéphane Buchou, Député de la Vendée. La première réunion du groupe de travail national se tiendra le 30 janvier 2018, pour amorcer les actions prévues au programme d'actions 2017-2019 de la stratégie nationale. 

Pour rappel, la stratégie nationale est articulée autour de quatre axes : A) Développer et partager la connaissance sur le trait de côte ; B) Élaborer et mettre en œuvre des stratégies territoriales partagées ; C) Développer les démarches expérimentales sur les territoires littoraux pour faciliter la recomposition spatiale ; D) Identifier les modalités d’intervention financière.

Plus d'informations

 

 

12/01/2018
50 ans après la publication du décret de création de la MIACA (Mission interministérielle d'aménagement de la côte aquitaine), environ 100 personnes ont assisté à la conférence organisée le 21 décembre par le GIP Littoral Aquitain à la Station Ausone de la librairie Mollat, en partenariat avec les Editions Frison-Roche. Renaud Lagrave a ouvert la conférence en évoquant la continuité entre le...
08/01/2018
Le 15 décembre dernier, l'ensemble des acteurs locaux étaient réunis à Soustons autour de Frederique Charpenel, Maire de Soustons et M. Froustey, Président de la CdC MACS et représentant le GIP Littoral pour un diagnostic en marchant. Premier temps fort de l'étude confiée à un groupement d'étude dont le mandataire est l'agence Coloco, cette journée a permis à l'ensemble des acteurs...