Tourisme social et foncier

Le littoral aquitain a été fortement marqué par les actions menées par la MIACA dans les années 60. Grâce à un programme d’aménagement ambitieux des territoires côtiers, elle a permis de valoriser les atouts du territoire, notamment sur le plan touristique et de se prémunir d’atteintes irréversibles concernant l’environnement et le paysage.

Ce programme d’aménagement a notamment été marqué par l’implantation de villages vacances et de centres de vacances, pour garantir l’accès des zones littorales à tous. En accord avec les élus locaux, la MIACA a donné une large place au tourisme social en installant  à la fois des établissements appartenant aux collectivités, à de grandes associations et à des comités d’entreprises.

Aujourd’hui, certains équipements des stations aménagées dans ce cadre vieillissent et ne répondent plus aux attentes des clients, et les associations et syndicats n’ont plus les mêmes moyens financiers et humains. Avec un foncier de plus en plus rare et des tensions environnementales croissantes, l’activité touristique sociale doit désormais évoluer afin de se maintenir.

L’étude sur les enjeux du tourisme social et foncier

Le maintien de la vocation sociale du littoral aquitain fait l’objet d’une demande forte des élus locaux notamment exprimée dans l’axe 2 « économie emploi » du PDDLA.

Une des premières actions du GIP Littoral Aquitain en matière de tourisme a été le lancement d’une réflexion prospective sur le tourisme. L’Etude prospective tourisme, rendue publique en 2013, a permis de définir des orientations régionales et des propositions d’actions opérationnelles permettant de répondre aux enjeux du tourisme futur. Les membres du GIP ont souhaité s’appuyer sur ce travail prospectif pour identifier des actions prioritaires et ciblées en matière de tourisme : c’est dans ce cadre qu’ils ont choisi de mener une action en direction du foncier des sites de tourisme social en 2014, en s’appuyant sur l’étude menée par le Conseil régional d’Aquitaine en 2012/2013.

L'étude a permis d’identifier les enjeux propres au secteur du tourisme social : enjeu social, mais également économique, notamment par rapport aux clientèles familiales qui constituent aujourd’hui une part importante des touristes aquitains. Elle a également permis de mieux connaître la situation et appréhender l’avenir des équipements situés sur le littoral aquitain, et comprendre ce qui bloque leur reconversion.

Un rapport et une cartographie des sites de tourisme social ont été produits et plusieurs orientations et préconisations d’aménagement ont été proposées afin de permettre à ces espaces de retrouver une fonction au sein des territoires.

Cette étude a permis de prioriser les actions à conduire et les moyens à mobiliser au niveau régional, le travail du GIP est maintenant d’identifier les projets de reconversion les plus adaptés en fonction des spécificités de chaque site, d’accompagner les communes qui le souhaitent et de mener une réflexion globale sur l’évolution du champ du tourisme social.

Dernières actualités & veille médias

A la une

Soustons : nouvelle candidature ADS 2017

Le 3 juillet dernier, le conseil d'administration du GIP Littoral aquitain a validé une nouvelle candidature dans le cadre de la démarche Aménagement Durable des stations. Une consultation est actuellement en cours sur le site des marchés publics landais  afin de rechercher une équipe pluridisciplinaire qui accompagnera la commune pendant toute la phase d'étude préalable. 

Résultat attendu à l'issue de l'étude : la remise d'un livrable permettant à la commune et à ses partenaires d’encadrer le développement futur du territoire : une vision stratégique proposant une planification dans le temps et dans l’espace des actions à engager afin de mettre en œuvre un projet d’aménagement cohérent et évolutif. 

Plus d'informations

19/09/2017
Les actes de la journée ADS du 6 juillet 2017 «en vacances, on oublie sa voiture» sont désormais disponibles. Intermodalité, innovations, aménagement, connaissance, retrouvez l’ensemble des réflexions et des échanges autour des nouvelles mobilités littorales. Pour en savoir plus : le programme , l'essentiel de la journée , les Actes .
12/09/2017
Le 12 juillet dernier, les partenaires des projets plans plages de Gastes et Cap de l'Homy ont pu découvrir, lors des inaugurations, les aménagements réalisés dans le cadre de la requalification de ces sites landais. Ces rencontres ont également été l'occasion de faire un point d'étape sur les actions collectives menées par le GIP d'une part en faveur d'une meilleure prise en compte de la glisse...